Morsures de chiens : quelques statistiques générales.

Premier constat : il y a peu de statistiques officielles et de sources vérifiables sur les morsures de chiens en France. Les statistiques et résultats que nous présentons sont donc une synthèse de différentes sources françaises et internationales.

Nombre de morsures

Il n’y a pas de chiffres exacts. Pourquoi? Beaucoup de personnes qui se font mordre par un chien (surtout lorsqu’il s’agit d’une blessure légère) ne consultent pas le médecin et ne peuvent donc pas rentrer dans des statistiques officielles. Si on se base sur les chiffres, les accidents dus aux chiens sont un fléau national comparable aux accidents de la route (110922 accidentés de la route).
Les statistiques qui suivent sont issues d’analyses de bases de données hospitalières. Elles ne sont donc pas représentatives pour la totalité des morsures, mais uniquement pour les morsures nécessitant des soins médicaux.

Gravité des morsures

Malgré la fréquence élevée des morsures, on constate un nombre relativement faible de morsures nécessitant une hospitalisation. On recense entre 0 à 2 cas mortels chaque année en France ce qui est peu (mais toujours trop) lorsqu’on rapporte ce chiffre au nombre de morsures total.

Victimes

Les morsures touchent en particulier les enfants en bas âge (1 à 3 ans). Le sexe de l’enfant est un facteur de risque : les garçons sont plus souvent victimes de morsures que les filles, surtout à l’âge de la puberté.

Situations dans lesquelles se produisent les morsures

Les morsures de chiens surviennent en particulier lors de contacts usuels avec l’animal (nourriture, caresses, promenades), de situations de jeux et dans une moindre mesure lors de conflits (provocation, dérangement, blessure, punition) Point intéressant : on observe plus de morsures sur enfants au mois de mai (16,9%4) et de juillet (12,2%4) ainsi qu’à certains jours de la semaine (mercredi, samedi, dimanche), jours où l’enfant n’est pas à l’école.

Caractéristiques du chien

Le chien à l’origine de l’accident est souvent un chien connu (65,2% 3) : c’est celui de la famille, des voisins, d’amis.
Le risque de morsures et plus élevé lorsque le chien est âgé ou lorsqu’il s’agit d’un jeune mâle.
Selon une étude menée en France, les races les plus souvent impliquées dans des morsures sur enfants sont : le Berger allemand (33.5%), les croisés (19.2%), les Bergers Belges (6%) et les Cockers (5.4%). Toutefois, les connaissances scientifiques disponibles à l’heure actuelle indiquent plutôt une absence de lien prouvé entre une race de chien précise et la dangerosité du chien. Ces chiffres s’expliquent davantage par la popularité de ces races en France.

Share on Facebook
Bookmark this on Yahoo Bookmark
Share on FriendFeed
Bookmark this on Google Bookmarks
Bookmark this on Delicious
Bookmark this on Digg